Qu'est-ce que la CMH?

 

CMH est l’abréviation de cardiomyopathie hypertrophique. On dit HCM en anglais pour  «hypertrophic cardiomyopathy».  Il s’agit d’une maladie cardiaque héréditaire fréquente chez plusieurs chats, pures races ou domestiques. De nombreux cas de CMH ont été reportés chez le Bengal. La CMH se manifeste principalement par l’épaississement de la paroi du cœur.  Le chat atteint de CMH peut présenter des signes  tels que: difficulté à respirer, toux, intolérance à l’exercice, diminution de l’appétit, amaigrissement, souffles cardiaques… D’autres vont mourir subitement sans avoir démontré de symptômes évidents. Il n’existe aucun traitement pour guérir la cardiomyopathie hypertrophique et cette maladie réduit considérablement l’espérance de vie.

Comment se transmet la CMH?

 

La CMH est une maladie génétique, transmise dans les gènes. Bien que les modes de transmissions soient à ce jour hypothétiques, les experts et les éleveurs proposent que la CMH soit un gène dominant chez le Bengal. Ce qui veut dire que si un seul parent est porteur du gène, il le transmettra à 50% de sa progéniture. Ça pourrait même atteindre de 75 à 100% des chatons si deux Bengals atteint de CMH sont accouplés. D’un autre côté, si deux Bengals exempt de la maladie sont accouplés, aucun chaton ne développera la maladie.

Comment détecter la maladie?

Le seul moyen fiable de détecter les signes précurseurs de cette maladie est une échographie cardiaque réalisée par un spécialiste en cardiologie. Comme la CMH peut se manifester à tout âge, l’échographie doit être effectuée sur un base régulière, soit au minimum une fois au deux ans. Une radiographie thoracique permet seulement de détecter les cas très avancés de cardiomyopathies. De plus, un simple examen au stéthoscope n’est aucunement révélateur. En effet, les chats atteints de CMH n’ont pas toujours un souffle cardiaque et à l’inverse, un souffle cardiaque ne signifie pas qu’un chat a nécessairement la CMH. 

 

Les éleveurs consciencieux testent tous leurs reproducteurs sur une base annuelle afin de s’assurer qu’ils sont CMH négatifs. Dès lors, les sujets atteints sont retirés des programmes d’élevage et ne contribuent pas à transmettre la cardiomyopathie à leurs descendants !

Existe-il un test de dépistage d'ADN?

À ce jour, il n’existe aucun test génétique pouvant détecter la CMH chez les Bengals. Des études sont cependant en cours. Les chercheurs doivent d’abord identifier le ou les gène(s) responsable(s) de la maladie. Chez d’autres races de chats comme le Maine-Coon, certains gènes causant la CMH ont étés identifié. Cependant, les gènes causant la maladie ne sont pas les mêmes d’une race à l’autre. Par conséquent, les tests d’ADN permettant de détecter la CMH chez d’autres races ne sont pas applicables au Bengal.

Chez Maracaja

Tous nos reproducteurs sont testés annuellement pour la CMH par échographie cardiaque. Ces échographiques sont toujours réalisées par un vétérinaire spécialiste en cardiologie expérimenté et diplômé par le «American College of Veterinary Internal Medicine» (ACVIM). Tous les rapports de nos tests sont disponibles sur demande pour les personnes désirant les consulter.  Nous avons également choisi nos reproducteurs chez des éleveurs qui testent eux aussi pour la CMH. 

 

Toute personne qui désire adopter un Bengal devrait s'assurer que les parents de ce dernier sont testés annuellement pour la CMH.

 Maracaja Bengal,  a labor of love, since 2008 

Une histoire de cœur, depuis 2008

2019 ©  All rights reserved / Tous droits réservés